des solutions thérapeutiques globales en ophtalmologie
Quantel medical Back to index
 
CONSEIL PRATIQUE
Votre ophtalmologiste est
le meilleur juge pour décider des
techniques de traitement adaptées
à votre cas.
DMLA

Définition

Maladie dégénérative de la rétine, la dégénérescence maculaire liée à l’âge ou DMLA correspond à un vieillissement trop rapide de la zone centrale de la rétine : la macula. Survenant à partir de l’âge de 50 ans, elle est la première cause de malvoyance chez les sujets âgés. Elle entraîne une perte progressive de la vision centrale, à savoir le champ de vision utile pour lire, reconnaître des visages ou conduire, alors que la vision périphérique est conservée.

Les experts font la différence entre une forme sèche et une forme humide. Dans la forme sèche, aussi appelée forme atrophique, la macula s’atrophie en vieillissant et est progressivement remplacée par du tissu cicatriciel. Il s’agit de la forme la plus fréquente et la moins grave, évoluant sur plusieurs années.

Dans la forme humide, aussi appelée forme exsudative, de petits vaisseaux gorgés de sang se développent sous la macula. Saignant facilement, ces néovaisseaux sont responsables d’exsudats et d’hémorragies du fond d’œil. Cette forme de DMLA est nettement moins fréquente que la forme sèche mais entraîne une perte de vision plus rapide.1

Rappel :
La macula, aussi appelée tache jaune, se situe au centre de la rétine, dans l’axe optique de l’œil. En raison de sa position centrale, la macula transmet 90 % de l’information visuelle traitée et est responsable de l’acuité visuelle. Sa composition est riche en cellules visuelles lui permettant de percevoir les détails et les couleurs.2

Le lecteur Adobe Flash est nécessaire pour voir l'animation.
Cliquez ici pour télécharger le lecteur Flash
 

Epidémiologie

La DMLA est une maladie fréquente. Dans l’hexagone, il y aurait 2 millions de personnes atteintes de DMLA, et parmi elles 150 000 à 200 000 affectées par une forme sévère.3 Au Canada, plus de 2 millions de personnes de plus de 50 ans souffrent de DMLA.4 Au Royaume-Uni, 3,7 % des personnes de 75 ans et plus et 14,4 % des personnes de 90 ans et plus présentent un déficit visuel en raison d’une DMLA.5 Outre-Atlantique, la maladie affecte plus d’1,7 million d’Américains.6

Dans les pays industrialisés, la DMLA est aujourd’hui la première cause de baisse sévère de l’acuité visuelle. En raison de l’augmentation de l’espérance de vie, cette situation risque de s’aggraver à l’avenir.3


3 Cohen SY, Desmettre T. La DMLA est-elle une maladie fréquente ? Dans : DMLA – Dégénérescence liée à l’âge, Bash 2008, p 44.
4 Cruess A, Zlateva G, Xu X, et al. Burden of illness of neovascular age-related macular degeneration in Canada. Canadian Journal of Ophthalmology 2007;42:836-43.
5 Evans JR, Fletcher AE, Wormald RP. Age-related macular degeneration causing visual impairment in people 75 years or older in Britain: an add-on study to the Medical Research Council Trial of Assessment and Management of Older People in the Community. Ophthalmology 2004;111:513-7.
6 Brain changes with macular degeneration. MIT Tech Talk 2005;49:4.

 

Technologie Quantel Medical